« | »

Boonie

Boonie

Mes aiguilles m’ont servi à tricoter une peluche pour l’anniversaire de ma sœur. C’est la première fois que je tricotais avec des aiguilles, et avec ce fil tout touffu et noir je ne voyais pas bien les mailles. Je montais mon premier rang de 18 mailles, et normalement chaque nouveau rang doit comporter le même nombre de mailles. Sauf qu’au bout de deux rangs j’en avais 21 et au bout de quatre j’en avais 24… Grrmblb ! Il m’a fallu m’entraîner avec un autre fil pour réussir à tricoter avec ce fil tout touffu. J’ai fabriqué une peluche d’essai en fil de coton rouge, toute moche, parce que le fil était trop fin et on voyait le rembourrage à travers les mailles. Et bizarrement après, le fil touffu était plus agréable à tricoter.

J’ai tricoté dans le train, le métro, à la maison, mais finalement l’anniversaire est arrivé et je ne l’avais toujours pas finie. Ma sœur et mois avions prévu de se voir quelques jours plus tard, pour visiter une exposition au musée de la Musique. Le matin de ce jour là, la peluche était presque finie, il ne lui manquait que les oreilles et les yeux. J’avais fait plusieurs essais d’yeux en fil, mais le résultat était vraiment affreux. Je ne savais pas vraiment ce que j’allais bien pouvoir lui mettre comme yeux… Tant pis, j’irais à la mercerie avant d’aller au musée de la Musique, et je trouverais bien. J’ai commencé à tricoter les oreilles en attendant le bus, je les ai continuées dedans, en marchant vers la mercerie, et arrivée là bas j’ai regardé ce qu’ils avaient. Mais je ne voyais rien de potable jusqu’à ce que mes yeux se posent sur une étagère oubliée avec quelques sachets dépareillés au fond du magasin. Et parmi eux se trouvait un sachet de boutons noirs et blancs de toutes les tailles ! Chance ! En superposant un petit bouton noir sur un grand bouton blanc ça faisait un œil pas mal. J’ai acheté du fil noir avec et je me suis dirigée vers la gare, tout en continuant à tricoter. Dans le train, j’ai ouvert mon sachet de boutons et essayé les yeux, la meilleure taille et la meilleure place, que j’ai fixé temporairement avec des aiguilles à coudre. Et j’ai continué les oreilles. Jusque sur le quai où on devait se rejoindre. Je lui avais dit que j’aurais un quart d’heure de retard, et finalement je n’avais que cinq minutes de retard. Elle est donc arrivée 10 minutes après moi, ce qui m’a l’aissé le temps de finir la deuxième oreille et quand elle est arrivée, j’étais en train de finir de la coudre sur la peluche.

La peluche a l’air de lui avoir plu et elle l’a nommée Boonie, un mélange de bunny et de Loonie :)

    Un commentaire pour “Boonie”

  1. Wavatar

    Très belle histoire. On imagine pas toute l’énergie, la volonté, la patience, l’ingéniosité cachées derrière une simple peluche.
    Quel beau cadeau :)

Laissez un commentaire

Votre commentaire

:) :p ;) :D :lol: :( :(( (angry) :s :| :-O (o_O) -_- (oue)

Si vous savez vous en servir, vous pouvez utiliser ces balises xhtml :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre adresse email ne sera pas divulguée.
Elle me sert à afficher votre avatar si vous en avez enregistré un sur Gravatar et à vous identifier comme visiteur honnête lors de vos prochains passages.

Les avatars aléatoires ont été générés avec le logiciel Context Free Art grâce au code créé par mycelium.